AAA c'est fini

Toutes les questions économiques

AAA c'est fini

Messagede PhD » 14 Jan 2012, 13:37

Les radios et journaux ne parlent que de ça:

La France a perdu son triple A.

Les quatre conséquences de la perte du AAA français

Standard & Poor's a dégradé la note de la France. La perte de ce «trésor national» peut se faire sentir sur le crédit aux ménages et, surtout, menace de faire exploser le mur anti-crise de la zone euro.

• Le Fonds d'aide européen (FESF) menacé

• Effet domino sur les collectivités locales

• Une hausse possible du coût du crédit

• Le coût de la dette de l'État

Extrait de le figaro

Bon c'était prévu
Olivier Delamarche, que je cite souvent, disait qu'aucun pays ne mérite ce AAA et répète qu'il n'existe plus aucun actif sans risque, ce qui est une nouveauté
La connerie, c'est comme le judo, il faut utiliser la force de l'adversaire (Jean Yanne)
Avatar de l’utilisateur
PhD
 
Messages: 4347
Inscription: 15 Aoû 2006, 14:03

Re: AAA c'est fini

Messagede alain21 » 14 Jan 2012, 15:07

Le plus grave serait que les banques ne se faisant plus confiance cessent de se prêter de l'argent mutuellement .

La même situation que lors de la chute de Lehmann Brothers .

L'article que tu cites place en première conséquence la menace sur le FESF : la France participe à hauteur de 20% (2ème contributeur) à ce fonds . Dégrader la France , c'est dégrader le fonds. D'autant plus que les notes de l'Italie , de l'Espagne , et même de l'Autriche ont été descendues .

L'Autriche est un satellite économique de l'Allemagne et sa dégradation est un tir de sommation des agences envers cette dernière .

Les agences de notation jouent ici le bras armé de l'anglosphère qui a nous a visiblement déclaré la guerre ( économique ) .
Quien son las 3 banderas doctrinales del peronismo? La Justicia Social, la Independencia Económica y la Soberanía Política.
Que sont les 3 étendards du péronisme ? la justice sociale , l'indépendance économique et la souveraineté politique.

Un blog intéressant ( je poste parfois des commentaires)
http://verslarevolution.hautetfort.com/
Avatar de l’utilisateur
alain21
 
Messages: 6404
Inscription: 29 Mar 2006, 10:38

Re: AAA c'est fini

Messagede Willsdorf » 14 Jan 2012, 15:22

De toute façon, les taux ont augmenté bien avant que les agences nous dégradent. Le chinois Dagong nous a déjà mis à A+ depuis plus d'un mois, c'est ce qui paraît plus réaliste.

Vincent Benard avait fait une liste de scénarios, le numéro 2 (='revenir sur la loi de 73') a toutes les chances d'être la solution privilégiée par des gouvernements incapables:
http://www.objectifeco.com/economie/ant ... r-de-folie

Scénario 1 : déflation toute ! (restez cash)

Sous la pression de son opinion, Mme Merkel retrouve la paire de c... qui lui fait gravement défaut, et refuse tout net tout mécanisme de mutualisation des dettes au niveau européen. Son slogan : "Nein !"

En outre, les remous à la BCE forcent Mario Draghi à la démission au bout de 3 semaines, et une horde de chevalliers teutoniques s'empare des rennes de la banque centrale, avec un seul mot d'ordre : "Delenda est Weimar", ou quelque chose comme ça.

Donc, fini la monétisation des bons grecs, italiens, etc... conséquence : faillite de quelques PIIGS, panique bancaire, gestion des faillites en complet désordre, et rationnement des retraits pour éviter le bank run généralisé.

Ce jour là est un peu difficile à passer. Notamment, toute la "plastic money" (cartes de crédit) et les chèques sont inopérants quelques semaines. Dans ces conditions, "cash is king", le temps que la situation retourne à la normale. Et une réserve correcte de nourritures imputrescibles peut aider.

Par contre, faute de liquidité, ceux qui ont trop d'or ou d'argent physique sont bien ennuyés avec.

Sous réserve que l'état de droit ne s'écroule pas en même temps, et que les états libéralisent leurs économies, après une année très difficile, le monde repart sur des bases saines.

Ah, je vois, personne ne croit à ce scénario.


Scénario 2 : Inflation toute ! (gold, gold, gold)

A l'inverse du scénario précédent, la BCE obtient l'autorisation de monétiser tout ce qui tombe. L'Allemagne, dont le peuple renverse la chancelière à l'annonce de la nouvelle stratégie, se dépèche de revenir au DM (imités par deux trois pays nordiques vraiment pas solidaires et très méchants) pour fuir le désastre, et donc, du jour au lendemain, l'Euro perd la moitié de sa valeur (je schématise). Notons d'ailleurs l'ironie de la situation, le siège de la BCE de Francfort créant de la liquidité en série pour tout le monde sauf les Allemands...

Pour éviter la contestation sociââle, les gouvernements de l'Euro-disneyland décident d'opter pour la méthode Zimbabwéenne : la BCM (Banque centrale de Mickey) décide d'acheter toutes les obligations des PIIGS et de la France qui se présentent, ces collatéraux de pacotille permettant de payer en monnaie de singe fonctionnaires, retraités, chômeurs, et politiciens, qui renouvellent en urgence leur stock de valises.

Les conserves, le riz et les nouilles restent une bonne idée. Pour le reste, beaucoup d'or, en petites coupures. Le Silver n'est pas mal non plus.

Par contre, si vous avez du cash, vous êtes très embêté avec.

Deux scénarios, deux conclusions diamétralement opposées. On est bien avancés, tiens. Salauds d'économistes.

Mon idée : après être pris de court par un scénario de type 1, les euro-élites se réfugient dans un scénario de type 2 abâtardi.

Scénario 3 : Inflations ponctuelles des produits courants et déflation d'actifs (rentrer sur les actifs productifs quand le ménage aura été fait).

Nos politiciens étant tous très sérieux, ils évitent magistralement les écueils ci dessus, monétisent juste un peu pour éviter un gros plongeon de l'Espagne ou de l'Italie, et réussissent à ramener leurs comptes à l'équilibre budgétaire en 3 ans.

Comment ça, vous n'aimez pas les comptes de fée ? J'essaie de pondre un scénario 3 "présentable", et voilà comment vous réagissez. Je vous jure.

Bon. Sur ce, la base monétaire augmente (inflationiste), mais moins que la contraction du crédit liée au nécessaire désendettement des agents économiques (déflationiste). Mais voilà : comme la BCE a tenté de "réinjecter de la liquidité" à tour de bras, que cette liquidité a fait regonfler plein de bulles d'actifs, lesquelles "pscchittent" les unes après les autres, mais que l'argent qui a servi à les créer circule toujours, une vaste réallocation de prix se produit : vos actifs (ce que vous avez) chutent, et les prix de vos consommations courantes (ce que vous n'avez pas) tend à augmenter.

Ajoutons que l'état de relative désorganisation de l'économie, ainsi que des relents de guerre commerciale interzones (la tentation protectionniste n'est plus très loin...) poussent certains prix à la hausse du fait de tensions sur la "supply chain".

Or, les salaires ne suivent pas : la rentabilité du capital est nulle, le chômage augmente, maintenant à la baisse la pression sur les demandes salariales. Chienne de vie.

Bref, l'économie corrige salement, mais quel que soit le scénario, c'est inévitable. Et le niveau de vie acheté à crédit, pour la part que nous ne pouvons rembourser, s'écroule.

Cash, un peu d'or par sécurité, et quand vous sentez que le point bas est proche, retour sur les actions des boites avec un vrai savoir faire, et qui tiennent encore debout. Ah, et j'oubliais : habituez vous à un pouvoir d'achat diminué d'un bon tiers.


Scénario 4 : "nationalisation du secteur bancaire"

C'est consternant de débilité, mais on en parle à la radio, alors... Certains évoquent une nationalisation du secteur bancaire. C'est sûr que quelques centaines de crédits Lyonnais gérés par un état qui n'a pas d'argent, ça va vraiment donner confiance aux agents économiques.

J'ai moi aussi évoqué ce scénario, mais j'avais une excuse : c'était le premier avril.

Manque de bol, certains ont trouvé l'idée excellente.

Scénario 5 : "Rêve donc, coco".

Nos politiques lisent objectif eco, d'ailleurs, Loïc Abadie est leur dieu. Ils se rappellent un obscur article sur la restructuration des passifs bancaires : "Dettes souveraines, quelles solutions" - (nb, il y a une variante serbe, mais c'est un petit pays que personne ne connaît, alors ça ne compte pas...) - après avoir mis en place les préconisations qui y figurent, ils se couchent, sereins. Et nous de même. Zéro panique. La Grèce fait défaut ? Même pas mal. L'italie prononce une faillite des 3/5èmes ? Ah bon. Remettez moi donc un café. Pas de bank Run. Les actionnaires actuels des banques glapissent, mais de toute façon, tout le monde les déteste. Les procès pour dilution abusive se tiendront une fois le calme revenu. Bien sûr, les fonctionnaires et les retraités des états en faillite mangent le carnet de chèques. Mais on ne peut pas vivre éternellement à crédit, et la déflation aide à faire passer la pilule.

Ainsi recapitalisées PAR LEURS CREANCIERS (par debt-to-equity swaps), et non par les contribuables, comme le suggèrent les docteurs knock de l'état-providence financière qui parlent de nationalisation du secteur bancaire, les banques assainies cessent de faire peur. La plupart des économies achèvent de libéraliser ce qui peut l'être, et un retour vers une croissance plus saine est possible, sous réserve de quelques réformes structurelles que je garde pour plus tard.

Ni gold, ni cash, ni conserves. Just Plastic Money.
Willsdorf
 
Messages: 1818
Inscription: 14 Fév 2009, 18:57

Re: AAA c'est fini

Messagede alain21 » 14 Jan 2012, 15:30

Willsdorf a écrit:De toute façon, les taux ont augmenté bien avant que les agences nous dégradent. Le chinois Dagong nous a déjà mis à A+, c'est ce qui paraît plus correct.



Tout à fait , on peut dater le décrochage entre les taux français et les taux allemands d'il y a au moins 6 mois ....à partir de là , on pouvait dire que le AAA avait virtuellement disparu . C'est devenu la réalité hier ....

Image differentiel en % entre les taux français et allemands sur les emprunts à 10 ans
Quien son las 3 banderas doctrinales del peronismo? La Justicia Social, la Independencia Económica y la Soberanía Política.
Que sont les 3 étendards du péronisme ? la justice sociale , l'indépendance économique et la souveraineté politique.

Un blog intéressant ( je poste parfois des commentaires)
http://verslarevolution.hautetfort.com/
Avatar de l’utilisateur
alain21
 
Messages: 6404
Inscription: 29 Mar 2006, 10:38

Re: AAA c'est fini

Messagede PhD » 14 Jan 2012, 16:25

alain21 a écrit:Le plus grave serait que les banques ne se faisant plus confiance cessent de se prêter de l'argent mutuellement .

C'est déjà le cas puisque les dépôt des banques auprès de la BCE explosent

alain21 a écrit:Les agences de notation jouent ici le bras armé de l'anglosphère qui a nous a visiblement déclaré la guerre ( économique ) .

Il faut relativiser
Seule S&P a dégradé la France et elle a aussi dégradé les USA en juillet
Fitch assure que le AAA Français n'est pas menacé pendant au moins un an, ce qui est une grosse connerie, mais Fitch appartient à Ladreit de Lacharrière
La connerie, c'est comme le judo, il faut utiliser la force de l'adversaire (Jean Yanne)
Avatar de l’utilisateur
PhD
 
Messages: 4347
Inscription: 15 Aoû 2006, 14:03

Re: AAA c'est fini

Messagede alain21 » 14 Jan 2012, 16:58

Je veux bien relativiser ,mais alors pourquoi le Royaume Uni ( le pays le plus endetté d'Europe) est encore AAA ?

Le mot de "guerre économique" est peut être un peu fort . Disons que l'anglosphère instrumentalise les difficultés de la zone Euro pour masquer ses propres défaillances.

S&P est à la fois juge et partie .
Quien son las 3 banderas doctrinales del peronismo? La Justicia Social, la Independencia Económica y la Soberanía Política.
Que sont les 3 étendards du péronisme ? la justice sociale , l'indépendance économique et la souveraineté politique.

Un blog intéressant ( je poste parfois des commentaires)
http://verslarevolution.hautetfort.com/
Avatar de l’utilisateur
alain21
 
Messages: 6404
Inscription: 29 Mar 2006, 10:38

Re: AAA c'est fini

Messagede PhD » 14 Jan 2012, 20:16

alain21 a écrit:Je veux bien relativiser ,mais alors pourquoi le Royaume Uni ( le pays le plus endetté d'Europe) est encore AAA ? .

Peut-être parce que les réformes engagées par Cameron inspirent plus confiance que
- les gesticulations de notre histrion national accompagné par le stagiaireministre de Bercy
- les calamités proposées par la vermine rose dont les chances d'arriver au pouvoir en mai sont loin d'être négligeables
La connerie, c'est comme le judo, il faut utiliser la force de l'adversaire (Jean Yanne)
Avatar de l’utilisateur
PhD
 
Messages: 4347
Inscription: 15 Aoû 2006, 14:03

Re: AAA c'est fini

Messagede PhD » 15 Jan 2012, 21:38

Vu sur le blog d'H16 http://h16free.com/

L'agence chinoise Dagong avait déjà dégradé la note française
Voici ce qu'en pensent les analystes de Natixis
Synthèse : Dagong a-telle raison ?
Dagong a une vision beaucoup plus négative que les agences de rating
occidentales des Etats-Unis, du Royaume-Uni, de la France, de la Belgique, de
l’Italie, de l’Espagne.
Comparant ces pays à ceux notés AAA par Dagong en ce qui concerne la
situation des finances publiques et la croissance potentielle, nous ne
pouvons que donner raison à Dagong par rapport aux 3 grandes agences de
rating.

Analyse intégrale ici
La connerie, c'est comme le judo, il faut utiliser la force de l'adversaire (Jean Yanne)
Avatar de l’utilisateur
PhD
 
Messages: 4347
Inscription: 15 Aoû 2006, 14:03

Re: AAA c'est fini

Messagede kpmpf » 16 Jan 2012, 12:54

Quand on pense que la réforme des retraites et les deux plans de rigueur furent justifiés par la nécessité de préserver notre crédibilité budgétaire et que les mêmes viennent aujourd'hui nous expliquer que cela sera sans conséquence, il y a de quoi douter sincèrement de la compétence de nos élites qui ne savent pas comment répondre aux défis budgétaires qui se posent à la France et qu'il faudra bien affronter si nous voulons encore avoir des perspectives.
kpmpf
 
Messages: 9885
Inscription: 20 Nov 2006, 13:11

Re: AAA c'est fini

Messagede PhD » 17 Jan 2012, 21:35

kpmpf a écrit: il y a de quoi douter sincèrement de la compétence de nos élites.

Tu ne fais encore que douter de la compétence de ces parasites arrogants sortis de l'élevage national d'abrutisécole nationale d'administration ?

Regarde flanby par exemple, un type qui n'a jamais travaillé de sa vie, qui vient donner des leçons
Regarde tout le mal que ces tarés congénitaux ont fait
La connerie, c'est comme le judo, il faut utiliser la force de l'adversaire (Jean Yanne)
Avatar de l’utilisateur
PhD
 
Messages: 4347
Inscription: 15 Aoû 2006, 14:03

Suivante

Retourner vers Économie française et mondiale

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

cron

x