TVA sociale

Toutes les questions économiques

Re: TVA sociale

Messagede alain21 » 13 Jan 2012, 09:21

Il y a quand même quelques aberrations dans le système actuel : en particulier , le fait que l'intérêt général est détourné aux profits des seuls intérêts privés. Un exemple , justement à propos de masse monétaire.

Pour éviter d'augmenter la masse monétaire , la BCE "rachète" l'argent qu'elle vient de créer en payant en plus des intérêts aux banques privées . Cela s'appelle la reprise de liquidité à blanc .

Olivier Berruyer explique cela très bien dans son blog

Ces sommes correspondent aux sommes que la BCE retire du marché monétaire pour ne pas augmenter la masse monétaire.

Suivez-bien, c’est tordant (mais seulement pour les banques…).

1°) Vous êtes une banque avec 100 d’obligations italiennes. Vous êtes mal – que diable êtes-vous allé faire dans cette galère ? Vous êtes inquiet…
2°) Comme vous n’allez quand même pas perdre d’argent, la BCE vous rachète vos obligations – Merci Mario !!!!
3°) On est passé d’une situation “Banque : 100 d’obligations pourries / BCE : 0 ” à “Banque : 100 de liquidités utilisables / BCE : 100 d’obligations pourries”
4°) Si on s’arrête là, on voit bien que la BCE a créé de l’argent, et que celui-ci va aller alimenter l’inflation, ce qui est contraire aux statuts de la BCE :

Article 127 du Traité sur le Fonctionnement de l’Union Européenne

1. L’objectif principal du Système européen de banques centrales, ci-après dénommé «SEBC», est de maintenir la stabilité des prix. Sans préjudice de l’objectif de stabilité des prix, le SEBC apporte son soutien aux politiques économiques générales dans l’Union, en vue de contribuer à la réalisation des objectifs de l’Union, tels que définis à l’article 3 du traité sur l’Union européenne. Le SEBC agit conformément au principe d’une économie de marché ouverte où la concurrence est libre, en favorisant une allocation efficace des ressources et en respectant les principes fixés à l’article 119.



5°) La BCE, pour neutraliser son intervention, EMPRUNTE (si, si) aux banques privées (si, si) l’argent qu’elle vient de créer – par le biais d’emprunt à terme rémunérés. Ce sont les “reprises de liquidités à blanc”
6°) Situation finale “Banque privée : créance de 100 sur la BCE non utilisable / BCE : 100 d’obligations pourries + 100 de liquidités – intérêts versés à la banque privée”

Au final, il n’y pas de création monétaire, juste la BCE qui pourrit son bilan ET EN PLUS paye des intérêts pour cela…

A contrario, on enlève une belle épine du pied de la banque, et on la paye pour cela… Elle n’est pas belle la vie des banques ?

http://www.les-crises.fr/operations-recentes-de-la-bce/


L'intérêt général ( représenté en théorie par la BCE dont les actionnaires sont les banques centrales de tous les pays de l'UE) est détourné au profit d'intérêts privés ( les banques) . C'est vraiment hallucinant , et c'est incroyable que l'on n'en parle pas plus .
Quien son las 3 banderas doctrinales del peronismo? La Justicia Social, la Independencia Económica y la Soberanía Política.
Que sont les 3 étendards du péronisme ? la justice sociale , l'indépendance économique et la souveraineté politique.

Un blog intéressant ( je poste parfois des commentaires)
http://verslarevolution.hautetfort.com/
Avatar de l’utilisateur
alain21
 
Messages: 6404
Inscription: 29 Mar 2006, 10:38

Re: TVA sociale

Messagede Willsdorf » 14 Jan 2012, 15:47

alain21 a écrit:1°) Vous êtes une banque avec 100 d’obligations italiennes. Vous êtes mal – que diable êtes-vous allé faire dans cette galère ? Vous êtes inquiet…
2°) Comme vous n’allez quand même pas perdre d’argent, la BCE vous rachète vos obligations – Merci Mario !!!!
3°) On est passé d’une situation “Banque : 100 d’obligations pourries / BCE : 0 ” à “Banque : 100 de liquidités utilisables / BCE : 100 d’obligations pourries”
4°) Si on s’arrête là, on voit bien que la BCE a créé de l’argent, et que celui-ci va aller alimenter l’inflation, ce qui est contraire aux statuts de la BCE :

5°) La BCE, pour neutraliser son intervention, EMPRUNTE (si, si) aux banques privées (si, si) l’argent qu’elle vient de créer – par le biais d’emprunt à terme rémunérés. Ce sont les “reprises de liquidités à blanc”
6°) Situation finale “Banque privée : créance de 100 sur la BCE non utilisable / BCE : 100 d’obligations pourries + 100 de liquidités – intérêts versés à la banque privée”

C'est un peu l'histoire du sapeur Camembert qui creuse des trous pour y mettre la terre qui vient des trous précédents.
http://aulas.pierre.free.fr/chr_cam_03.html#partie06
Willsdorf
 
Messages: 1818
Inscription: 14 Fév 2009, 18:57

Re: TVA sociale

Messagede alain21 » 14 Jan 2012, 15:54

Le sapeur Camember , exactement ....

Mais tout le monde n'est pas perdant : les banques privées ont réussi à se débarasser de leurs obligations pourries .
Quien son las 3 banderas doctrinales del peronismo? La Justicia Social, la Independencia Económica y la Soberanía Política.
Que sont les 3 étendards du péronisme ? la justice sociale , l'indépendance économique et la souveraineté politique.

Un blog intéressant ( je poste parfois des commentaires)
http://verslarevolution.hautetfort.com/
Avatar de l’utilisateur
alain21
 
Messages: 6404
Inscription: 29 Mar 2006, 10:38

Re: TVA sociale

Messagede PhD » 14 Jan 2012, 16:29

Pas de toutes les obligations
La BCE a acheté les obligations émises à l'instant T pour éviter aux taux de grimper vers les sommets
Elle a prêté des ronds aux banques pour qu'elles achètent des obligations, ce qu'elles rechignent à faire d'ailleurs

Elle n'a pas pu racheter TOUTES les obligations émises depuis des lustres
La connerie, c'est comme le judo, il faut utiliser la force de l'adversaire (Jean Yanne)
Avatar de l’utilisateur
PhD
 
Messages: 4347
Inscription: 15 Aoû 2006, 14:03

Re: TVA sociale

Messagede alain21 » 14 Jan 2012, 17:03

Il s'agit tout de même d'un détournement de l'intérêt général au seul profit d'intérêts privés.

Pile , je gagne ; Face , tu perds :wink: :lol:
Quien son las 3 banderas doctrinales del peronismo? La Justicia Social, la Independencia Económica y la Soberanía Política.
Que sont les 3 étendards du péronisme ? la justice sociale , l'indépendance économique et la souveraineté politique.

Un blog intéressant ( je poste parfois des commentaires)
http://verslarevolution.hautetfort.com/
Avatar de l’utilisateur
alain21
 
Messages: 6404
Inscription: 29 Mar 2006, 10:38

Re: TVA sociale

Messagede kpmpf » 14 Jan 2012, 20:43

La TVA sociale pose de bonnes questions à la fois sur les nécessaires protections économiques à mettre en place, sur le nécessaire soutien à la compétitivité de nos entreprises mais aussi aux périmètres et moyens de financement de notre protection sociale.

Hélàs, cette disposition pénaliserait les français de la même manière et n'aurait qu'un impact limité sur la lutte contre les dumpings. Elle doit donc s'appliquer sur certains produits importés et s'assurer du reversement de l'Etat envers les organismes de sécurité sociale. Enfin, outre les risques de creusement de la dette des organismes sociaux, cette mesure comporte un risque d'affaiblissement de la consommation, sans que ces effets sur l'investissement des entreprises ne soit démontré.
kpmpf
 
Messages: 9885
Inscription: 20 Nov 2006, 13:11

Re: TVA sociale

Messagede Lou Landès » 14 Jan 2012, 21:33

La TVA 'dite sociale' n'est pas une idée à rejeter totalement ; elle n'a pas que des défauts.

Mais elle est totalement inapplicable en situation de stagnation (ou, pire de récession) économique. Elle implique -naturellement, mécaniquement, et par définition- une augmentation des prix de détail à court terme ; donc une diminution du pouvoir d'achat des "agents économiques" (c'est ainsi qu'on cause, en langage 'économique').
Quand je dis totalement inapplicable, cela ne fait pas référence à des considérations matérielles ou économiques, mais à des considérations politiques et sociales. A moins de vouloir, et de chercher, à provoquer une révolution...

Pour que cette solution de financement soit acceptale, il faut obligatoirement un période de bonne (ou forte) croissance -et de plein emploi-, afin que de rapides et faciles hausses des salaires effacent les effets dépressifs de l'augmentation du niveau de taxation.

Enfin, il convient de considérer que cette mesure ne peut agir qu'à la marge (3, 4, 5 %) dans le système de financement de la protection sociale.
Il est donc indispensable d'explorer en parallèle d'autres voies de financement.

Précision ultime :
Ce système de fiancement de la protection sociale par la TVA (bannissons ce terme impropre de "TVA sociale" qui est une imposture sémantique) ne peut fonctionner (nonobstant les limitations ci-dessus exposées) que si le gouvernement est capable de contrôler la réalité de la baisse des prix HT et l'absence d'augmentation des marges des distributeurs.
Or, il me semble que plusieurs dispositions de traités dits-européens, acceptées par tous les traîtres qui nous ont gouvernés depuis 30 ans, nous interdisent d'exercer ce contrôle.
Est-ce que je me trompe ?
"Je me suis toujours fait une certaine idée de la France"
Charles de Gaulle - (Mémoires de guerre)
Avatar de l’utilisateur
Lou Landès
Administrateur du site
 
Messages: 13432
Inscription: 27 Mar 2006, 17:11
Localisation: Pays de Cocagne

Re: TVA sociale

Messagede alain21 » 15 Jan 2012, 14:15

Les baisses de charges ne sont jamais intégralement reportées dans les prix . Ainsi , les 2 dernières baisses de TVA

Les baisses de TVA passées ne se sont jamais retrouvées intégralement dans les prix, les entreprises en profitant pour augmenter les taux de marge et les dividendes versés. Ainsi, les baisses de TVA à 5,5% dans les travaux immobiliers en 1999 et dans la restauration en 2009 n’ont été répercutées qu’à 57% et 60% respectivement.
source

Quien son las 3 banderas doctrinales del peronismo? La Justicia Social, la Independencia Económica y la Soberanía Política.
Que sont les 3 étendards du péronisme ? la justice sociale , l'indépendance économique et la souveraineté politique.

Un blog intéressant ( je poste parfois des commentaires)
http://verslarevolution.hautetfort.com/
Avatar de l’utilisateur
alain21
 
Messages: 6404
Inscription: 29 Mar 2006, 10:38

Re: TVA sociale

Messagede charles martel » 15 Jan 2012, 22:27

Il y a bien un moyen pour que l'Etat n'ait rie à contrôler du tout ; il faudrait que la hausse de la TVA soit équilibrée uniquement par la baisse des cotisations salariales. Si elle sert à baisser les cotisations patronales, effectivement, c'est mauvais : les patrons économisent sur les salaires, certes, mais les salariés ne voient pas leur salaire augmenter et en plus la TVA, donc les prix à la consommation, augmentent.
Maintenant, si on me propose une hausse de la TVA en échange d'une baisse de ces cotisations salariales, je signe tout de suite. Motif : j'épargne la majorité de mon salaire, donc j'ai tout à y gagner. En revanche, pas sûr que l'ouvrier père de famille smicard y soit gagnant. Je vois cette TVA dite sociale comme quelque chose qui pénalise la consommation et favorise uniquement les épargnants, ce qui est une mesure curieuse quand on cherche à relancer la croissance (et donc la consommation).

Pour schématiser :
Avant :
Ouvrier smicard 2000 brut, 1500 net, consommation : 1000 HT, 1200 TTC, reste 300
Salaire plus élevé : 4000 brut, 3000 net, conso : 1500 HT, 1800 TTC, reste 1200
Après (diminution de 50% des cotisations salariales, augmentation de la TVA de 30 points, 20% à 50% pour compenser) :
OS : 2000 brut, 1750 net, consommation : 1000 HT, 1500 TTC, reste 250
SPE : 4000 brut, 3500 net, conso : 1500 HT, 2250 TTC, reste 1250
L'OS a perdu 50 que le SPE épargne.
charles martel
 
Messages: 6179
Inscription: 12 Mai 2006, 21:25

Re: TVA sociale

Messagede PhD » 15 Jan 2012, 23:18

Cette TVA sociale va financer quoi ?
C'est cela le problème ; il faut réfléchir sur le mode de financement de l'assurance maladie et retraite.

Il faut préciser que le monopole de la sécu est contraire au droit européen, mais que les forces soviétiques interdisant encore de s'assurer ailleurs. Et son financement par un impôt universel va renforcer ce monopole.

A charge de l'entreprise : assurance accident du travail
A charge du salarié : son assurance maladie : il s'assure où il veut selon les modalités qu'il souhaite (avec un mécanisme simple de compensation pour les plus modestes, type chéque éducation par exemple, qui permettrait de s'assurer dans n'importe quelle compagnie pour des garanties de base )
Pour la retraite, c'est plus complexe, car le passage d'une retraite par répartition intégrale à un système mixte serait long)

Et puis tous ceux qui ne travaillent pas (retraités chômistes,...), avec la TVA "sociale", pour eux les prix vont augmenter, donc revendications pour augmenter retraites et indemnités donc creusitude du déficit.

Et nous pouvons être certains que les têtes de noeud d'oeuf de Bercy vont encore nous chier pondre une usine à gaz imbitable
La connerie, c'est comme le judo, il faut utiliser la force de l'adversaire (Jean Yanne)
Avatar de l’utilisateur
PhD
 
Messages: 4347
Inscription: 15 Aoû 2006, 14:03

PrécédenteSuivante

Retourner vers Économie française et mondiale

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

cron

x